conception différente du bonheur en chine et asie

Conférences, évènements, articles... autour d'autres pathologies.
Répondre
Shinjio
Adhérent
Messages : 8
Enregistré le : 26 févr. 2013, 02:21

conception différente du bonheur en chine et asie

Message par Shinjio » 05 juin 2013, 15:22

Une conception différente du bonheur chez les chinois et les asiatiques

Le concept de bien-être subjectif a émergé dans le courant de recherche de la psychologie positive comme étant une des façons les plus efficaces de mesurer le bonheur dans la vie quotidienne. Il a été défini comme étant constitué de trois composantes: la présence d'affects positifs, l'absence d'affects négatifs et une composante cognitive qui est la satisfaction par rapport à sa vie.

Selon les tests qui mesurent ces composantes, les Chinois et les Asiatiques présenteraient moins de bien-être subjectif que les Occidentaux, indiquent les auteurs d'une étude publiée dans le Journal of Happiness Studies.

Yi-Chen Lee de l'Université nationale de Taïwan et ses collègues ont fait l'hypothèse que ces tests, ne couvrant (selon leur conception hédoniste du bonheur) que les affects positifs comportant une activation modérée (heureux, joyeux, content...) à élevée (excité, enthousiaste, alerte...), ne tiennent pas compte des affects positifs comportant une faible activation qui seraient valorisés dans la culture asiatique et chinoise.

Les grandes traditions culturelles chinoises que sont le confucianisme, le taoïsme et le bouddhisme mettent l'accent sur l'importance de maintenir une paix intérieure et l'harmonie, soulignent les chercheurs. Et, des études précédentes ont montré que les Chinois valorisent, plus que les Américains d'origine européenne, les affects comportant une faible activation et l'harmonie.

Les chercheurs ont développé un test visant à mesurer un concept de paix d'esprit afin de mieux tenir compte des valeurs culturelles chinoises concernant le bonheur. Le concept inclut la composante d'état interne de paix et celle d'harmonie. Les participants devaient indiquer à quel point des énoncés tels que "Mon esprit est libre et à l'aise", "Mon mode de vie me donne un sentiment de paix et de stabilité"… les décrivaient.

Les résultats élevés au test étaient effectivement associés à une plus grande satisfaction par rapport à sa vie et à moins de mal-être psychologique.

Dans une autre étude, des étudiants taïwanais obtenaient des résultats plus élevés que des étudiants américains d'origine européenne, confirmant que le concept pourrait refléter une forme de bien-être valorisés par les cultures asiatiques.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité