Foire Aux Questions

Réponses à quelques questions que vous pouvez vous poser.

Ce que nous ne pouvons pas faire :

A. Je souffre de Troubles Anxieux. J'habite Toulouse ou sa proche région

1 Je pense pouvoir venir à l'un de nos regroupements.

A1.01. Le but de Revivre-France est de venir en aide aux personnes souffrant de Phobie Sociale, Agoraphobie, Trouble Panique, Trouble d'Anxiété Généralisée (TAG), ainsi qu'à leur entourage proche. Que pouvez-vous faire pour m'aider ?

Revivre-France est une association indépendante, à but non lucratif, gérée majoritairement par des patients ou des ex-patients.
Nous visons à aider les personnes souffrant de troubles anxieux, en dehors d'un cadre thérapeutique, au moyen d'activités de groupe.
Nous proposons un espace d’accueil, d'écoute, d'entraide et de compréhension au moyen :

  • de groupes de parole
  • d'ateliers thématiques
  • de conférences
  • de sorties
  • d'un Forum
  • d'un site internet

A1.02. Je désire vous rencontrer, que dois-je faire ?

Nous ne possédons pas de local.

La municipalité de Toulouse met à notre disposition, le jeudi soir, la Salle de quartier Marengo, 7, rue René Leduc, 31000 Toulouse.
Pour nous rencontrer, vous devez venir à l'un de nos deux regroupements mensuels.
Cliquez ici pour consulter notre agenda.
La Salle Marengo est desservie par le Métro (Ligne A - Station Marengo) et des Bus (Lignes 14, 22, 23).
Si vous utilisez un véhicule, le stationnement est assez difficile. Vous disposez du parking Marengo (sous la Médiathèque, payant).

A1.03. Comment se déroulent vos regroupements ?

Nous nous retrouvons à la salle Marengo deux fois par mois :
- Les "nouveaux" sont accueillis, pour une courte présentation de l’'association, dès 18h45.
- A partir de 19h : Groupe de Parole Libre entre souffrants, animé par des membres de l’'association.
Une pause est prévue pour partager en toute convivialité boissons et gâteaux.
Un regroupement sur deux en (2012/2013) :
- A partir de 20h : Groupe de Parole Thématique animé par une psychologue.

A1.04. Puis-je venir si je ne suis pas adhérent(e)? Dois-je m'inscrire ?

Vous n'êtes pas obligé d'être adhérent, ni de vous inscrire, pour venir nous rencontrer et participer à l'un de nos regroupements. (Si vous avez laissé vos coordonnées, nous pourrons vous prévenir en cas de problème de salle ou autre. Cela arrive, mais très rarement.)
Ceci vous permettra d'avoir des renseignements sur l'Association, de voir si cela correspond à vos attentes..., ceci sans aucun engagement de votre part.
Par contre, si vous décidez de rester après le second regroupement, nous vous demanderons d'adhérer. Ceci est notre seule source de revenus.

A1.05. Suis-je obligé de prendre la parole, de dire de quoi je souffre, ...

Non, vous pouvez venir "voir comment ça se passe", vous intégrer à votre rythme.
Ce n'est pas un groupe de thérapie.
Pour certains, le fait de venir dans un groupe, avec des personnes que l'on ne connait pas, est déjà très difficile. Mais si vous y êtes arrivé malgré vos difficultés, c'est déjà une victoire.
Ensuite, chacun aura la possibilité de s'exprimer sur ses difficultés, à son rythme et seulement s'il le désire.
Nous sommes entre personnes souffrantes, le jugement n'a pas lieu d'être dans nos échanges.
Seul le respect mutuel est obligatoire.
Si cela s'avère trop difficile, vous êtes libres de quitter la réunion.

A1.06. Qu'entendez-vous par "Groupes de Parole Libre". Qui y assiste ?

Nos "Groupes de Parole Libre" permettent à des personnes souffrant de troubles anxieux similaires aux nôtres de se rencontrer et d'échanger entre eux.
Nous avons souhaité préserver cet espace entre souffrants.
Il est fait de ce que chacun apporte et/ou souhaite aborder (toujours dans le respect de l'autre).
Il est animé par un membre de l'association.
Lors de ces Groupes, nous échangeons sur nos problématiques. Mais nous pouvons également partager nos "petites et grandes victoires".
Ces groupes de Parole (Libre et Thématique) sont "ouverts" ; tout le monde peut y participer, adhérents et nouveaux venus.

A1.07. Qu'entendez-vous par "groupe ouvert" ?

Nos réunions sont "ouvertes", c’'est-à-dire qu'à chaque fois, de nouveaux participants peuvent nous rejoindre.
Contrairement aux groupes fermés qui n'acceptent pas de nouveaux participants en cours de route.
Mais les participants, qu'ils soient adhérents ou pas, nouveaux ou pas, s'engagent à respecter la confidentialité. Ce qui est dit dans le groupe reste dans le groupe.

A1.08. Les Groupes de Parole Libre sont animés par des membres de l'association.

L'Association est soutenue par des médecins psychiatres et des psychologues.
Mais nos activités se déroulent dans un cadre non-thérapeutique.
Une thérapie de groupe au sens professionnel du terme est un groupe fermé, avec un objectif précis et une durée déterminée à l'avance, animé par au moins un thérapeute (psychiatre, psychologue ou autre professionnel de santé mentale).
Certains thérapeutes et organismes mettent en place de tels groupes. Si c'est cela qui vous intéresse, merci de vous adresser à eux.

A1.09. Qu'en est-il des Groupes de Parole Thématiques ou des Ateliers ?

Les personnes animant ces Activités sont, pour la plupart, des professionnels de la santé mentale (psychologues et psychiatres). D'autres intervenants, professionnels eux aussi, peuvent assurer d'autres activités : sophrologie, conte, expression corporelle, ...
Tous interviennent bénévolement et uniquement à titre associatif (non thérapeutique).
Le but de ces professionnels n'est pas d'apporter la "bonne parole" mais surtout de favoriser échanges et dialogues.

A1.10. Je souhaiterais venir à l'un de vous regroupements mais je ne me sens pas capable de venir seul.
L'un de mes proches (famille, conjoint, ami) souffre de Trouble Anxieux mais n'ose pas venir seul à l'un de vos regroupements. Puis-je l'accompagner ?

Nos regroupements sont réservés à des personnes souffrantes.
Mais nous sommes conscients des difficultés rencontrées par certaines d'entre elles. Pour cela, nous acceptons qu'elles se fassent accompagner par une personne de leur choix.
Il est souhaitable que cette situation ne se poursuive pas tout au long de l'année.
Si vous adhérez à l'Association et que vous avez besoin de cet accompagnement à long terme, il sera demandé à ce dernier une cotisation réduite (en tant que "membre sympathisant").
Cette personne accompagnante devra accepter les règles du groupe et se signaler aux autres membres en tant que non souffrante.
Même si cela peut paraître difficile pour d'autres personnes souffrantes, nous leur demandons de ne pas rejeter les accompagnants.

A1.11. Je souffre d'Agoraphobie (ou autre). Je n'ai pas de Véhicule personnel. Pouvez-vous venir me chercher ?

Nous sommes conscients que le déplacement peut être un lourd handicap pour certaines personnes.
A titre associatif, nous ne sommes pas suffisamment nombreux pour pouvoir vous assurer que nous pourrons aller vous chercher (et vous ramener).
De plus, les membres de la Commission Scientifique (composée de Psychiatres et de Psychologues) nous ont fortement déconseillé, tant pour la personne souffrante que pour nous, de systématiser une telle procédure.
Nous nous sommes mis d'accord pour tenter de vous véhiculer seulement à deux ou trois reprises au tout début (et ceci dans la mesure de nos possibilités).
Il est évident que nous prônons le co-voiturage. Mais celui-ci se fait à titre individuel, sous la responsabilité de chacun.

A1.12. L'un de mes proches (famille, conjoint, ami) souffre de Trouble Anxieux. J'ai trouvé votre site sur Internet et je voudrais venir voir comment cela se passe avant de lui en parler. Puis-je venir à l'un de vos regroupements ?

Cette approche n'est pas recommandée.
Cette demande pourra être acceptée à titre tout à fait exceptionnel.
Nous vous demandons de prendre contact à l'avance.

A1.13. En lisant vos définitions sur le site (ou ailleurs), je me reconnais dans l'une ou plusieurs des pathologies. Pouvez-vous me dire si je souffre de ... ?

Non. Nous ne sommes pas des professionnels de la santé mentale. Eux seuls peuvent émettre un diagnostic.
Notre association n’est pas habilitée à donner des conseils d’'ordre médical. Nous vous encourageons à en parler avec votre médecin qui pourra vous orienter vers un psychiatre ou un psychologue le cas échéant.

A1.14. Je suis (ou je me considère comme) une personne souffrante. Mais je ne corresponds à aucune des pathologies citées. Puis-je tout de même venir à l'un de vos regroupements ?

Vous vous considérez (ou avez été diagnostiqué) comme une personne souffrante de troubles anxieux, dépression, ou autre.
Il existe peut-être à Toulouse ou sa région proche une association correspondant mieux que la nôtre à la pathologie dont vous souffrez.
Vous pouvez tout de même venir à l'un de nos regroupements. Mais il n'est pas sûr que vous trouviez d'autres personnes souffrant de la même chose que vous. Si vous considérez que l'association peut vous apporter une aide quelconque, vous pouvez continuer à venir.

A1.15 Je ne suis pas (ou ne me considère pas comme) une personne souffrante. Puis-je assister à vos réunions ?

En règle générale, non.
Quelques exceptions toutefois :

  • vous accompagnez un souffrant qui ne peut venir seul
  • vous êtes un ancien souffrant ou une personne sensibilisée à nos problématiques et vous désirez aider l'association
  • vous avez été invité par le Bureau pour aborder un sujet précis
  • Si c'est juste par curiosité ou dans un but mercantile, nous vous demandons de respecter les personnes souffrantes et de vous abstenir de venir
  • Autre exception : nos conférences sont ouvertes à tous, souffrants ou pas

A1.16. Pouvez-vous me donner les coordonnées d'un "bon" psychiatre, psychologue ou thérapeute ?

Déontologiquement, nous ne pouvons pas donner le nom d'un thérapeute.
Il est aussi assez difficile de connaître la spécialité des psychologues ou psychiatres en exercice.
Vous trouverez sur le site de l'AFTCC (http://www.aftcc.org) une liste de thérapeutes formés aux Thérapies Comportementales et Cognitives (TCC).
Vous pouvez aussi, bien sûr, vous adresser à d'autres organismes.
Qu'est-ce qu'un bon thérapeute ? Nous ne pouvons et ne répondrons pas.
J'ai trouvé que ce psy était bon pour moi, le sera-t-il pour mon voisin ?
Tel autre ne m'a pas convenu, je l'ai même trouvé "nul", est-ce entièrement de sa responsabilité ?
A travers les échanges lors de nos GP Libres, vous pouvez avoir des témoignages de participants (qui n'engagent qu'eux).

A1.17. Considérez-vous les Thérapies Cognitives et Comportementales (TCC) comme meilleures que les autres ?

Les TCC figurent parmi les rares méthodes à avoir obtenu des résultats mesurables dans le domaine du traitement des phobies.
Bon nombre de nos adhérents ont recours à des thérapeutes pratiquant les TCC. Mais d'autres ont des thérapeutes pratiquant d'autres approches.
Les psychologues intervenant dans nos réunions, tout comme les autres professionnels de la santé mentale qui nous soutiennent, peuvent être formés aux TCC, mais ce n’est pas toujours le cas.

A1.18. Y a-t-il des conditions particulières pour vous rejoindre ? Dois-je suivre une Thérapie ? Dois-je avoir été diagnostiqué "souffrant" ?

Nous acceptons toute personne souffrant d'anxiété, qu'elle ait été diagnostiquée ou non, qu'elle suive une thérapie ou pas, qu'elle prenne des médicaments ou non, qu'elle suive telle ou telle démarche thérapeutique.
Seul le respect mutuel est obligatoire.
Chacun se doit également de respecter le Règlement Intérieur.
Si nous pensons pouvoir venir en aide à nos adhérents en leur proposant diverses activités, l'association ne peut en aucun cas remplacer une thérapie.
Chacun, s'il le désire, doit se sentir libre de témoigner, partager, ... sur ses difficultés, son "mal-être", ... dans le respect, l'écoute et la compréhension du groupe.
Mais sachez que ni l'association ni le groupe ne peuvent malheureusement pas apporter une aide efficace en cas de situation de crise.

A1.19. J'ai une crise de panique. J'ai besoin de parler. Puis-je vous appeler ?

Nous ne sommes ni Professionnels de la Santé, ni formés à l'Écoute.
Si nous sommes à votre écoute lors de nos regroupements, celle-ci ne se veut pas et ne peut pas être considérée comme une Écoute au sens thérapeutique du terme.
Il en est de même pour vos appels téléphoniques ; nous pourrons échanger quelques instants sur l’'association et ses activités, mais en aucun cas poser un diagnostic, donner des conseils d'ordre thérapeutique, ...
Prenez aussi en compte le fait que nous sommes des personnes souffrantes, avec nos difficultés. Et aussi avec d'autres activités hors association.
L'association ne dispose pas de salariés.

Si vous avez besoin d'AIDE et souhaitez contacter une LIGNE D'ÉCOUTE :
- SOS Amitié au 05 61 80 80 80 (Midi-Pyrénées) ou Internet (http://www.sos-amitie.com)
- SOS Dépression au 08 92 70 12 38 ou Internet (http://sos.depression.free.fr)
- Suicide écoute au 01 45 39 40 00 ou Internet (http://suicide-ecoute.fr)
- Croix Rouge écoute au 0 800 858 858

A1.20. Quel est le montant de l'adhésion ?

Vous pouvez assister à deux regroupements sans aucun engagement. Si vous décidez de continuer, nous vous demanderons d'adhérer. Ceci est la seule source de revenus de l'association.
La cotisation annuelle est fixée chaque année par l’Assemblée Générale, sur proposition du Conseil d'Administration.
Pour 2012/2013 elle est de 30 euros (adhésion normale pour une année complète).
Une cotisation réduite est prévue dans certains cas particuliers (AAH, RMI, ...) et pour les membres sympathisants (accompagnants par exemple)
Les nouveaux venus peuvent assister à deux regroupements avant d’adhérer. Ceci pour leur permettre de n'adhérer qu'en toute connaissance de cause.
Vous avez la possibilité de régler en deux ou trois fois.
Aucun remboursement ne pourra avoir lieu.

2 Je ne pense pas pouvoir venir à l'un de nos regroupements (agoraphobe, horaires ne me convenant pas, ..).

A2.01. Que pouvez-vous faire pour m'aider ?

Nous vous proposons un espace d'entraide et de compréhension au moyen d'un Forum et d'un site internet.

A2.02. Pouvez-vous venir me chercher ?

Voir A1.10 et A1.11

A2.03. Pouvez-vous me donner les coordonnées d'un "bon" psychiatre, psychologue ou thérapeute ?

Voir A1.16

A2.04. Je ne suis pas bien. J'ai besoin de parler. Puis-je vous appeler ?

Voir A1.19

B. Je souffre de Troubles Anxieux. Je n'habite pas Toulouse ou sa proche région. Je ne peux donc pas venir à l'un de nos regroupements.

B.01 Que pouvez-vous faire pour m'aider ?

Nous vous proposons un espace d'entraide et de compréhension au moyen d'un Forum et d'un site internet.

B.02. Je cherche un psychiatre, un psychologue, un thérapeute ?

Voir A1.16

B.03. Je ne suis pas bien. J'ai besoin de parler. Puis-je vous appeler ?

Voir A1.19

B.04. Savez-vous si une association comme la vôtre existe près de chez moi ?

Nous sommes basés sur Toulouse.[/title]Nous n'avons malheureusement pas d'autre antenne en France, faute de bénévoles.
Vous pouvez consulter une liste d’'associations de patients sur le site de l’Association Française de Thérapie Comportementale et Cognitive à l’adresse : http://www.aftcc.org/asso_patients.php. Il en existe peut-être une proche de votre lieu de résidence.
Nous vous invitons à faire quelques recherches sur internet ou à vous renseigner auprès de votre thérapeute ou de votre médecin traitant.

C. Je ne suis pas un souffrant.

1 Je suis un ancien souffrant.

C1.01. J'habite la région toulousaine et je souhaiterais témoigner ou vous aider.

Vous pouvez venir à l'un de nos regroupements pour témoigner, aider l'association et les autres souffrants, et nous rejoindre sur le Forum...
Merci de prendre contact avec nous au préalable pour que nous puissions organiser votre intervention.

C1.02. Je n'habite pas la région toulousaine mais je souhaiterais témoigner ou vous aider.

Vous pouvez témoigner sur le Forum...
Merci de prendre contact avec nous par mail.

2 Je suis un Proche.

C2.01. J'habite la région toulousaine et je désirerais accompagner la personne souffrante à l'un de vos regroupements.

Si et seulement si elle en ressent le besoin, vous pouvez l'accompagner. Voir A1.10

C2.02. Et moi, en tant que Proche, bien que non-souffrant, je ressens tout de même une certaine souffrance. Pouvez-vous m'apporter un aide ?

Nous avons essayé de mettre en place, au niveau local, un Groupe de Parole spécifiquement réservé aux Proches. Un Psychologue était prêt à nous aider pour animer ce groupe, trimestriel dans un premier temps.
Nous n'avons pas pu le mettre en place, vu le nombre insuffisant d'inscrits.
Si vous êtes intéressé (et sur la région toulousaine), merci de nous le faire savoir.
Nous avons également prévu un "ESPACE PROCHES" sur le Forum.

D. Autres.

1. Je suis professionnel de la santé mentale (Psychiatre, Psychologue), autre professionnel de la santé, étudiant en Master de Psychologie, ...

D1.01. Comment avoir des renseignements sur l'association ?

Si les informations fournies sur le site ne sont pas suffisantes, vous pouvez prendre contact avec nous via notre adresse mail.
Merci de vous identifier en tant que tel (lors de vos appels ou de vos mails).

D.1.02. Étudiant en Master de psychologie, est-il possible d'effectuer un stage auprès de l'Association ?

Notre structure n’'est pas en mesure d’accueillir des stagiaires.
De plus, nous ne proposons pas d’'activités thérapeutiques au sein de l’'association et fonctionnons exclusivement sur le principe du bénévolat.

D1.03. Puis-je aider l'association et les personnes qui la fréquentent ?

Nous tenons tout d'abord à remercier tous ceux qui nous ont aidés depuis la création de l'Association.
En particulier, toujours présents à nos côtés depuis le début.
- le Dr Frédéric CHAPELLE, psychiatre, Président d'Honneur de Revivre-France,
- M. Benoit MONIÉ, psychologue, Président de la Commission Scientifique.
Les autres membres de cette Commission.
Celles et ceux qui ont animé pour nous des Conférences, nos Groupes de Parole Thématiques et Ateliers.
Ceux qui nous envoient leurs patients.
...
Si vous aussi, vous souhaitez nous aider, n’'hésitez pas à nous contacter via notre adresse mail.
Sachez que tous nos intervenants le font à titre bénévole et que nous interdisons toute publicité directe.
Merci de vous identifier en tant que tel lors de vos appels ou de vos mails.

2. Je suis journaliste...

Je suis à la recherche de témoignages.

La spécificité de notre association fait que les demandes de témoignages ne recueillent pas beaucoup d'enthousiasme. Par exemple, témoigner devant une caméra lorsque l'on souffre de phobie sociale est, en règle générale, une épreuve difficile à surmonter.
Vous pouvez toutefois nous envoyer votre demande (par mail si possible) et nous la transmettrons à nos adhérents. Chacun sera libre par la suite de témoigner ou pas.
Nous vous demandons cependant de respecter le fait que nous sommes souffrants et qu’'il est difficile pour nous de répondre à toutes vos attentes.